Pour vous aider à tirer le meilleur
parti de votre surface agricole

   

800 000 tonnes de pneus agricoles bloquent les bâches d’ensilage

Posté par Myriam Campello le 26 avril 2016

pneus agricoles bloquent les bâches d'ensilageC’est un classique dans les cours de fermes françaises, des pneus agricoles servent d’attaches de fortune pour empêcher que les bâches d’ensilage ne s’envolent. Ces pneumatiques qui habitent les exploitations agricoles ne représentent pas moins de 800 000 tonnes.

S’ils ne polluent pas directement l’environnement, ces pneus ne sont pas dégradables et peuvent ainsi rester à un endroit durant des centaines d’années sans voir leur forme ni leur composition s’altérer.

Depuis 2003, le fabricant de pneumatiques doit reprendre les pneus usagés.

Si ces pneus dits « de bâches d’ensilage » datent d’avant 2003, c’est à l’exploitant lui-même de s’en débarrasser car il n’est plus, depuis un décret d'août dernier, considéré comme « valorisateur » des pneumatiques présents sur son exploitation.

Voici en 4 points l’essentiel du Code de l’environnement à ce sujet :

  • Il est interdit d’abandonner ou de brûler des pneus dans la nature.
  • Tout « metteur de pneus sur le marché » est considéré comme un « producteur ». Ce sont les manufacturiers, les importateurs et les vendeurs.
  • Les producteurs ont le droit de se regrouper pour assumer leurs obligations de recyclage.
  • Les distributeurs doivent reprendre les pneus usagés dans la limite de leurs ventes annuelles.

 

Un pneu de tracteur vendu = un pneu recyclé

En revanche, pour les achats survenus après 2003, l’agriculteur peut faire la demande auprès du producteur de pneus agricoles de retraiter ceux dont il n’a plus l’usage. Une écotaxe prévue lors de l’achat du pneumatique finance la prise en charge du traitement des déchets de pneumatiques. Les fabricants participent ainsi chaque année au recyclage d’autant de pneus qu’ils en ont mis sur le marché.

 

Recyclé sous forme énergétique ou sous forme de matière première

Une fois collecté, le pneumatique sera recyclé pour retrouver une seconde jeunesse. Il sera valorisé soit sous forme énergétique, soit sous forme de matière première. Chauffé à 1 200 degrés, le pneu dégage, en effet, un formidable pouvoir énergétique puisqu’une tonne de pneus sera équivalente à une tonne de charbon. Sous forme de broyats, les pneus usagés peuvent être utilisés comme combustible dans des centrales de chauffage urbain.

 

Du pneu agricole aux aires de jeu de nos enfants

Autre application, la fabrication de minuscules billes (appelées granulats) qui, une fois mélangées à de la résine et coulées dans un moule prennent la forme de dalles souples que l’on retrouve sous les toboggans des aires de jeu pour éviter que les bambins n’en ressortent couverts d’égratignures. Procédé similaire utilisé également pour la fabrication des pistes d’athlétisme.

En France, il existe une nébuleuse d’organismes travaillant à la valorisation des pneus usagés. Le leader en la matière s’appelle Aliapur, né en 2004 sous l’impulsion des membres fondateurs que sont Bridgestone, Continental, Dunlop Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli. Ce sont également les premiers clients d’Aliapur. A elle seule, cette société de droit privée gère 75% du total des pneus usagés laissés par les consommateurs en France, soit 330 000 tonnes de pneus dont 15 000 viennent des métiers de l’agriculture.

 

Plus qu’une source d’énergie ou une matière première, vos pneus agricoles jouent un rôle dans l’optimisation de votre productivité.


Pour aller plus loin et augmentez la rentabilité de votre exploitation, le blog pneu tracteur vous propose un livre blanc gratuit très détaillé qui vous explique le rôle essentiel du pneu agricole sur votre productivité.

Augmentez la rentabilité de votre exploitation

Mots-clés: Économies


Téléchargez gratuitement

Livre blanc santé

Comment la conduite d’engins agricoles impacte votre santé : livre blanc sur le rôle essentiel du pneu pour protéger votre santé

TÉLÉCHARGER

Abonnez-vous

Pour être sûr de ne pas rater une seule de nos publications, inscrivez-vous en saisissant votre adresse e-mail ci-dessous :